Recueil et mise à disposition de données mobilité

Les sources de données se diversifient avec les nouveaux types de capteurs et avec les données de traceurs anonymisés (GPS, smartphones, …). Les acteurs publics sont amenés à acquérir des données tierces et à les intégrer dans leurs systèmes techniques. La mise à disposition des données par les acteurs publics, en Open Data ou selon des modalités plus contrôlées, s’impose comme un moyen de faire émerger des nouveaux services.

Quelques références clés

Grand Lyon
2012-2014
Stratégie de mise à disposition des données mobilité. Elle se traduit par une approche opérationnelle et par des propositions pour la contractualisation entre villes et ré-utilisateurs de données mobilité. Elaborée d’abord au niveau du Grand Lyon, elle a ensuite été élargie avec les villes partenaires du projet européen OPTICITIES.

Genève, Direction Générale des Transports
2015
Etude des technologies alternatives de recueil de données trafic. Etat de l’art des technologies et propositions pour améliorer la couverture du réseau renseigné.

Agence Française pour l’Information Multimodale et la Billettique
2012
Analyse des premières initiatives Open Data dans le domaine du transport. Etude pionnière aboutissant à des recommandations devenues bonnes pratiques depuis, la méthode originale a consisté à tester concrètement l’import des données ouvertes par des outils normalisés.

La normalisation

Carte Blanche Conseil participe aux travaux du groupe de normalisation GT7 sur les échanges de données (Transmodel, NetEx, SIRI).

Retour